Sur les traces du Simplon : objectifs

Objectifs    Préparation   Matériel   Postes   Carte   Exemples

 

A chacune des 5 étapes de la randonnée les élèves découvrent un aspect fort de la montagne, travaillent l’observation et la formulation d’hypothèses. Ils utilisent le terrain, l’analysent, le manipulent. Ils développent un lien sensible avec leur environnement.

Le hameau perdu
Dans cette activité les élèves découvrent le hameau de Hobsche et s’interrogent sur la fonction de ces maisons isolées. Ils cartographient l’endroit comme une zone archéologique.
thème pour un prolongement : l’habitat en altitude.

Une source invisible
Les élèves travaillent sur la ressources principale de la montagne : l’eau. En jouant sur le sens de l’ouïe, car de multiples ruisseaux s’entendent mais ne se voient pas, ils dessinent ou peignent le réseau d’eau qui les entourent.
thème pour un prolongement : l’eau et les ressources de la montagne.

Défendre la frontière
Cachée dans les rochers, une ancienne construction militaire s’offre à la curiosité des élèves qui vont l’observer, chercher des indices de son utilisation  et tenter de déduire ce qu’il pouvait y avoir à l’intérieur en la représentant sous forme de croquis.
thème pour un prolongement : la présence de l’armée au Simplon.

Le lac rond
Autour d’un petit lac de montagne, « Undre Rossusee », les élèves créent une mise en scène de l’espace en élevant des cairns autour du lac. Durant cette activité, ils plongent dans une lecture culturelle et symbolique de la montagne.
thème pour un prolongement : la montagne comme facteur d’identité.

L’horizon
En utilisant les cailloux plats fruits de l’érosion de la crête qui surplombe le lac, les élèves recréent une ligne de montagne (skyline) face au panorama somptueux qui s’offre à eux : une vue de face sur le glacier de l’Aletsch. Au moyen de craie liquide, ils vont faire une estimation du mouvement glaciaire sur leur construction.
thème pour un prolongement : la montagne en mouvement.