Numérique et outdoor / Lundi 6 décembre 18h15-20h00

Inscription

C’est la grande question éducative, morale, pédagogique qui traverse le champ de l’outdoor education. Peut-on utiliser des technologies numériques dans la nature avec des élèves ? Il y a une dimension axiologique dans cette question. En effet, nombreux-ses sont ceux qui parmi nous souhaitent orir un émerveillement analogique du monde, un réenchantement qui ne passe pas par la médiation d’un écran et d’outils numériques, ceux-ci capturant l’attention de l’élève au détriment de son attention environnementale. Mais au moment où l’injonction institutionnelle se fait de plus en plus forte pour mettre en place une école numérique, l’outdoor education peut-elle être le village gaulois dans un monde électronique. Une position plus médiane que courageuse, mais souvent entendue, consiste à dire « ça dépend de l’utilisation du numérique». En croisant plusieurs regards, politique, anthropologique et économique, nous tenterons de mieux cerner les enjeux et les implications pédagogiques et didactiques de l’usage numérique du monde. En particulier avec l’idée que le numérique, en tant que forme immatérielle de la réalité, questionne justement notre rapport à la matérialité du monde. Si l’outdoor education est une pédagogie du rapport au monde, celui-ci peut-il avoir sa part dématérialisée ? et à quel prix ?